Grossesse : les douleurs au bas-ventre

tiraillement bas ventre début de grossesse à 1 semaine

Vous êtes une femme enceinte depuis quelques semaines maintenant, vous vous êtes disons,“ habituées” aux symptômes de grossesse telles que les nausées matinales ou les fringales. Cependant, votre seule inquiétude est le déroulement de votre grossesse pour que bébé se sente bien. 

C’est le début et vous vous inquiétez à chaque nouvelle douleur, mais aujourd’hui, vous avez mal au bas-ventre.

Eh bien mesdames, il n’y a pas de quoi s’inquiéter ! Les douleurs au bas-ventre durant la grossesse sont courantes chez la femme enceinte et sont, dans la plupart des cas, bénignes. 

Toutefois, certaines douleurs au bas-ventre sont anormales et dans ce cas, je vous conseille de consulter.

Lisez donc l’article pour savoir si vos douleurs au bas-ventre nécessitent consultation. 

tiraillement bas ventre début de grossesse à 1 semaine

Douleurs au bas-ventre habituelles durant la grossesse

En plus de tous les symptômes de la grossesse auxquels vous faites et ferez face, les douleurs au bas-ventre peuvent être courantes chez les femmes enceintes. Elles peuvent être causées par de nombreux facteurs, notamment l’expansion de l’utérus pour accueillir le fœtus en croissance, la tension sur les ligaments qui le soutiennent, des contractions utérines précoces et des troubles digestifs tels que la constipation. 

Trouble digestif : la constipation 

Les problèmes de constipation accompagnée de maux de ventre peuvent vous être fréquents. 

Plusieurs facteurs peuvent en être la cause, tels que les changements hormonaux qui peuvent ralentir le mouvement des selles dans le côlon, la pression exercée par le fœtus sur le rectum et une alimentation peu riche en fibres. 

De plus, la déshydratation, la sédentarité et la prise de certains médicaments peuvent contribuer à ces problèmes. 

Alors, hydratez-vous mes chères futures mamans !

Les douleurs ligamentaires 

Ne vous inquiétez pas ! Les douleurs ligamentaires sont tout à fait normales lors de votre grossesse.

Elles sont causées par la tension sur les ligaments qui soutiennent l’utérus en raison de la croissance rapide de l’utérus pour accueillir bébé ! La tension se fait également ressentir sur les petits ligaments qui se trouvent autour du bassin.  

Ces douleurs proviennent d’un processus tout à fait naturel. Elle prépare tout simplement votre corps à accueillir bébé le “jour J”. 

Il se peut aussi que les douleurs se délocalisent et aillent faire un petit tour chez les voisins les plus proches : les lombaires. 

Souvent ressenties au bout du 6e mois, soit au 2e trimestre ou même bien plus tôt, vous ne pouvez rien faire d’autre que de vous reposer mesdames.  

Infections urinaires 

Les infections urinaires peuvent causer des maux en bas du ventre chez les femmes enceintes. Ce n’est pas comme si elles ne nous embêtaient déjà pas assez tout le reste de l’année. Enfin… !

Les facteurs de risque comprennent la stagnation de l’urine dans la vessie en raison de la pression exercée par l’utérus sur la vessie, un système immunitaire affaibli pendant la grossesse, et des modifications hormonales qui peuvent altérer la flore vaginale et urinaire. 

Les symptômes d’une infection urinaire incluent une douleur ou une brûlure lors de la miction, une fréquence accrue de la miction, et une envie soudaine d’uriner.

Contractions de Braxton Hicks 

Les contractions de Braxton Hicks sont des contractions utérines régulières et inoffensives qui peuvent se produire, généralement après la 20ᵉ semaine de grossesse, soit durant le 2e trimestre.

Elles sont souvent décrites comme des contractions de l’utérus qui se relâchent et ne durent généralement pas plus de 30 secondes. 

Les contractions de Braxton Hicks peuvent être causées par divers facteurs : 

  • La fatigue ; 
  • la déshydratation ;
  • la stimulation de l’utérus par le fœtus ;
  • la stimulation sexuelle. 

Bien qu’elles ne soient généralement pas un signe d’accouchement imminent, il vous faut consulter un professionnel de santé si vous ressentez des contractions douloureuses ou fréquentes, car cela peut être un signe de travail prématuré. Une date qui ne correspond donc pas au calcul de grossesse estimé à vos débuts de femme enceinte.

Les douleurs pelviennes 

Les douleurs pelviennes sont habituelles, mais ce sont, tout de même, des douleurs à surveiller. Il vous faut alors voir un professionnel de santé pour évaluer la cause sous-jacente afin de recevoir ou non un traitement adéquat pour soulager vos douleurs. 

Elles peuvent être causées par plusieurs facteurs : 

  • La croissance de l’utérus ; 
  • la pression sur les nerfs ;
  • la pression sur les vaisseaux sanguins ; 
  • les troubles musculo-squelettiques ( la dysplasie de la hanche ou sciatique) ; 
  • l’endométriose ; 
  • la grossesse extra-utérine. 

Douleurs au bas-ventre anormales pendant la grossesse

Torsion ovarienne 

Les torsions ovariennes peuvent se produire et causer des douleurs abdominales sévères. 

Les facteurs de risque comprennent : 

  • Une croissance rapide de l’ovaire ; 
  • une masse ovarienne telle qu’un kyste ; 
  • une anatomie anormale des trompes de Fallope ou des ligaments
  • une grossesse multiple.

Les symptômes d’une torsion ovarienne incluent une douleur soudaine et aiguë dans l’abdomen, des nausées et des vomissements, de la fièvre et une envie fréquente d’uriner

Si vous soupçonnez une torsion ovarienne, il vous faut voir un médecin d’urgence, car une torsion peut causer une perte de votre ovaire si elle n’est pas traitée rapidement.

Grossesse extra-utérine 

Une grossesse extra-utérine se produit lorsqu’un ovule fécondé se fixe en dehors de l’utérus. De ce fait, il n’est pas impossible que votre ovule se fixe dans une trompe, dans un ovaire ou dans la cavité péritonéale.

Les facteurs de risque comprennent : 

  • L’âge avancé ; 
  • l’utilisation de stérilets ;
  • une histoire de grossesse extra-utérine antérieure ; 
  • des maladies génitales telles que la salpingite ;
  • des anomalies de la trompe de Fallope. 

Les symptômes d’une grossesse extra-utérine peuvent inclure des douleurs abdominales sévères, des saignements vaginaux, des nausées et des vomissements, et une envie fréquente d’uriner. 

C’est une pathologie très dangereuse qui a pour risque d’une hémorragie interne. Dans ces cas-là, pour votre santé, la grossesse doit vous être interrompue médicalement. 

Alors si vous soupçonnez une grossesse extra-utérine, il vous faut consulter rapidement. Cela peut être une condition grave qui peut entraîner une perte de votre grossesse ou des complications au niveau de votre santé. 

Douleurs urinaires 

Les infections urinaires, comme dit plus haut, sont la plupart du temps bénignes. 

Néanmoins, elles peuvent amener à des complications. 

Lorsque vous avez une infection urinaire durant votre grossesse, il vous faut être prudentes. Un système immunitaire affaibli, la bactérie peut en profiter pour remonter dans la vessie et vos reins qui entraînerait donc des complications. 

Fausse couche 

Les douleurs au ventre ne sont pas toujours liées à un processus normal d’une grossesse. 

Si vous ressentez des douleurs au ventre similaires à des crampes menstruelles intenses… c’est le signe d’une fausse couche. 

Ces douleurs peuvent être plus intenses et s’accompagner de saignements abondants et continus. Dans ce cas-là les symptômes de grossesse disparaissent et vos seins se dégonflent. 

Si l’apparition de ces symptômes se tient avant 22 semaines d’aménorrhée, il est probable que ce soit une fausse couche. Après ce terme, on parlera d’accouchement prématuré. Dans les deux cas, à l’apparition de ces symptômes, il vous faut immédiatement consulter votre médecin. 

Les facteurs de risque incitant les douleurs pelviennes anormales

Les douleurs au bas-ventre sont, dans la plupart des cas, tout à fait naturelles lors de votre grossesse. 

Toutefois, les douleurs pelviennes anormales peuvent être favorisées par des facteurs de risque qui augmentent la probabilité de développer des troubles obstétriques

La grossesse extra-utérine : les causes à risque

  • L’âge avancé (plus de 35 ans) ;
  • l’histoire antérieure de grossesse extra-utérine ;
  • le tabac ou la fumée respirée ;
  • l’utilisation de stérilets ;
  • une infertilité traitée avec la stimulation ovulatoire ;
  • endométriose ;
  • anomalies de l’utérus.

La fausse couche : les causes à risque

  • L’âge avancé de la mère (plus de 35 ans) ;
  • des fausses couches antécédentes ;
  • le diabète ; 
  • l’hypertension artérielle ; 
  •  les maladies auto-immunes ;
  • des anomalies chromosomiques ou génétiques ;
  • des anomalies de la structure de l’utérus ; 
  • des infections génitales (la chlamydia et la trichomonase) ; 
  • tabac ;
  • alcool ;
  • des facteurs environnementaux (pollution et contamination chimique). 

Quand devez-vous consulter un médecin ? 

consultation d'un médecin sur femme enceinte

Si vous ressentez des douleurs qui vous empêchent de mener vos activités habituelles, vous devez absolument voir un professionnel de santé dans les 24 heures à venir. Si vous n’avez qu’une légère gêne, vous pouvez contacter votre médecin pour déterminer s’ils doivent vous consulter rapidement.

Des signes d’alerte 

Certains signes ou symptômes sont des signes d’alerte à une consultation

  • Saignements vaginaux ;
  • frissons et fièvre ;
  • pertes vaginales contenant du pus ;
  • évanouissements ; 
  • douleurs empêchant toutes activités ;
  • accélération du rythme cardiaque.

Si vous avez l’un ou plusieurs de ces symptômes, pas de doute. Foncez chez votre médecin ! 

Comment le médecin agit-il ? 

Quand vous ressentez des douleurs très intenses en bas du ventre pendant votre grossesse, les professionnels de santé peuvent effectuer un certain nombre de tests. Ce sont des tests pour déterminer la cause de vos douleurs et comment y remédier. 

Vous pouvez donc avoir recours à plusieurs tests : 

  • une évaluation physique ; 
  • une échographie ; 
  • un examen des antécédents médicaux ;
  • une description de la douleur ; 
  • des questions sur d’autres éventuels symptômes ;
  • des questions sur les grossesses antécédentes ; 
  • des questions sur la date estimée du terme de la grossesse ;
  • … 

Si le médecin suspecte une complication grave, il peut recommander une intervention chirurgicale ou un traitement médicamenteux immédiat. 

Calmer les douleurs de grossesse au bas-ventre 

Lorsque vous êtes enceinte, vous devez prendre en compte les effets potentiels des traitements sur le fœtus. 

Voici quelques façons de calmer les douleurs abdominales pendant la grossesse :

  1. Se reposer et se détendre.
  2. Appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse.
  3. Prendre un bain chaud.
  4. Boire beaucoup d’eau et éviter les aliments gras ou épicés.

Les traitements peuvent inclure des mesures de confort telles que des positions de sommeil confortables et des bains chauds, des techniques de respiration, ainsi que des médicaments d’ordonnance pour soulager la douleur.

Laisser un commentaire

1 + 8 =